• Jonquille (Narcisse)

     

    Jonquille est en français un nom vernaculaire qui désigne plusieurs plantes, généralement du genre Narcissus....La jonquille est l'un des symboles du Pays de Galles.

    Dans le genre Narcissus, La jonquille véritable, la seule qui rappelle sa dénomination espagnole de "petit jonc", est Narcissus jonquilla. Des variétés à parfum sont cultivées à Grasse.

    NARCISSE / JONQUILLE

     

    NARCISSE / JONQUILLE


    1 commentaire
  • Narcissus jonquilla 

    La vraie jonquille a des feuilles étroites en forme de joncs. Ce caractère qui n'est pas observé sur les autres narcisses est à l'origine de sa dénomination par l'espagnol jonquillo, diminutif de junco, jonc. Il faut attendre en 1596, le dictionnaire franco-allemand de L. de Hulsius qui dénomme la jonquille ou ionquille en français. Chaque bulbe donne quatre à six fleurs jaunes, odorantes, en ombelles, avec une couronne en forme de bague.

    La couleur bleue n'a pas été recherchée, ni voulue, il s'agit d'une dérive du logiciel de traitement de l'image lorsque je lui ai demandé de faire une ""balance des blancs"". le vert et le jaune mélangés donnent le bleu.

    Mais j'ai trouvé ça sympa et j'ai gardé !!!

     

    NARCISSE / JONQUILLE

     

     

     

    NARCISSE / JONQUILLE

     

     

     

    NARCISSE / JONQUILLE

     

     

     

    NARCISSE / JONQUILLE


    22 commentaires
  • Onagre

    Oenothera biennis L., 1753

    Famille : Onagraceae

     

    Onagre bisannuelle

     

    Onagre bisannuelle

     


    votre commentaire
  • Onagre

    Oenothera biennis L., 1753

    Famille : Onagraceae
     

    Plante à tige dressée, anguleuse de 1 à 1,20 m portant de grandes fleurs couleur jaune soufre. L’Onagre bisannuelle pousse généralement sur des sols assez sablonneux au soleil ou à la mi-ombre mais pas au-dessus de 700 m d’altitude.

    Floraison parfumée de juin à septembre. La fleur jaune à corolle régulière (actinomorphe) contient 8 étamines courbées – 4 pétales de 25–30 mm de long, plus courts que les 4 sépales. Elle s’ouvre en quelques minutes en fin de journée, à la tombée de la nuit, et fane au lever du jour. Chaque soir de nouveaux boutons éclosent.

     

    Onagre


    votre commentaire
  • On appelle pavots toutes les papavéracées du genre Papaver, regroupant plusieurs espèces allant du coquelicot (Papaver rhoeas) au pavot à opium (Papaver somniferum). Les pavots ont de grandes fleurs solitaires, souvent très colorées, à quatre pétales satinés et légèrement froissés, à sépales caducs. Les étamines sont nombreuses. Le pistil est une capsule le plus souvent courte et renflée, portant à son sommet des stigmates disposés comme les rayons d'un cercle. Dans les Alpes orientales les fleurs sont jaunes ou orangées, rarement rouges ou blanches.

     

    PAVOT


    votre commentaire
  • PAVOT CORNU (Glaucière jaune)

    Glaucium flavum Crantz, 1763

    Famille : Papaveraceae
     
    Ce pavot est reconnaissable à ses grandes fleurs jaunes pourvues de nombreuses étamines. Ses feuilles sont épaisses et très divisées. Il se développe habituellement sur les bords de mers, dans les dunes et les galets, mais peut également se rencontrer dans les friches plus à l’intérieur des terres.
     
     
     

    Pavot cornu

     

     

     

    Pavot cornu

     

     

     

    Pavot cornu

     

     

     

    Pavot cornu


    12 commentaires
  • Pavot du Pays de Galles

    Meconopsis cambrica (L.) Vig., 1814

    Famille : Papaveraceae
     
    Plante proche d'un pavot. Fleurs jaunes, assez grandes. Capsule longue et en massue s'ouvrant par 4 à 6 valves. Plante des sous-bois frais.
     
     

    Pavot du Pays de Galles

     

     

    Pavot du Pays de Galles

     

     

    Pavot du Pays de Galles


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique